Archives par étiquette : Henrik Ibsen

Solness, le constructeur qui a volé trop près du soleil

solness4

Tout ce qui a un début a, inéluctablement, une fin. L’enjeu de Solness le constructeur, écrit par Henrik Ibsen il y a plus d’un siècle et actuellement présenté au Théâtre de la Colline, réside dans cette implacable sentence. Pour Solness, le glas de sa carrière sonne comme un rire d’adolescente. Il va devoir laisser place à la jeunesse, sa pire crainte mais aussi son meilleur catalyseur.

Constructeur âgé, Solness (Wladimir Yordanoff) a peur. Lui qui a eu de la chance toute sa vie, sent que le vent est en train de tourner. Pour faire sa place au soleil, il a évincé son maître, aujourd’hui à son service dans son cabinet. Mais il sent que le schéma va se répéter avec le jeune Ragnar (Adrien Gamba-Gontard). Il est doué mais le vieux constructeur ne veut pas le reconnaître, car il incarne sa plus grande peur : être balayé par la jeunesse. Alors, il se sert de Kaja, promise à Ragnar pour garder le jeune artiste à ses côtés. Interprétée par Agathe L’Huillier, Kaja est éperdument et naïvement amoureuse du vieux monsieur. Comme le dit Alain Françon dans L’Humeur vagabonde (France Inter), « les fondations sont fausses ». Solness avoue que sans Ragnar, il s’effondre et pour cause. Lui qui a volé jadis la place de son maître connaît dorénavant sa faiblesse face à la jeunesse. Elle va frapper à sa porte, il en est sûr. Silence. Quelqu’un frappe à la porte.

Continuer la lecture