Archives par étiquette : Nicolas Fromageau

Team Ghost : voyage electro

Team-Ghost-Rituals

Team Ghost © Julot Bandit

Une voix s’élève dans le paysage de la musique électronique. Le groupe Team Ghost vient de sortir son premier album. Douze titres, des choeurs presque religieux et des accords de guitare obséquieux : le nouveau-né s’intitule Rituals et contient en essence tout ce qui fait la singularité de Team Ghost.

Rituals, le manifeste

Durant deux ans, les cinq membres de la Team passent beaucoup de temps sur scène : ils assurent la première partie de la tournée européenne du duo electro Crystal Castles. Côté pratique, ils commencent à être rôdés. Côté théorie, ils posent cette année Rituals. Le titre évocateur donne une teneur presque sacrée à ce disque si longuement attendu. Dans son ensemble, Rituals relève d’une même dynamique, propre à Team Ghost depuis ses débuts : la convergence, davantage que le mélange, des genres. Ainsi des deux premiers morceaux, Away et Curtains, qui présentent d’entrée de jeu les principes de l’album. Il s’agit d’embarquer dans un même bateau une atmosphère planante, des riffs électriques et des accords électroniques. Team Ghost, onzième morceau éponyme, fait figure de manifeste en réunissant toutes les composantes.

Un premier album attendu

Avant de pouvoir écouter le premier véritable bébé du groupe, il a quand même fallu patienter plusieurs années. En 2004 Nicolas Fromageau quitte le célèbre duo electro M83 et ce n’est que trois ans plus tard, en 2007, qu’il décide de rebâtir un projet musical avec Christophe Guérin. You never did anything wrong to me constitue le premier EP (7 titres) à partir duquel le magazine britannique New Musical Express les étiquette « cold-gaze », mélange de shoegaze (My Bloody Valentine) et de cold-wave (Joy Division). Déjà pointe l’idée de convergence des genres. L’EP suivant, Celebrate what you can’t see, entraîne dans son sillage l’arrivée de Benoit de Villeneuve, compositeur, ainsi que Pierre Blanc, bassiste, et Félix Delacroix, batteur, dans le groupe. Nous sommes en 2010 et Team Ghost est alors au complet. Trois ans plus tard, le groupe livre Rituals, à l’image de leur philosophie musicale.

Rituals : la rencontre des genres

Dans ce voyage, la voix a un rôle majeur. Unique, chorale, naturelle ou électronique, elle donne des repères. Les paroles sont ambivalentes : tantôt une invitation au sexe (Somebody’s watching), tantôt mélancolique (Broken Devices), elles constituent les différentes facettes d’une même entité. La présence de la voix dénote souvent avec la brutalité des accords pop-rock, parfois proches du metal. La sérénité d’All we left behind se voit ainsi balayée d’un coup de batterie et de guitare électrique sans aucun préambule. L’album prend aussi racine dans la musique électronique. Beats, synthés, et distorsions sont omniprésents, non sans rappeler les compos de M83. Team Ghost fait ainsi de ses origines éclectiques une force musicale. L’album se termine d’ailleurs par le symphonique « We won’t fail », comme une promesse tournée vers l’avenir.

* * *

 

Team Ghost, Rituals, 2013, wSphere – Wagram

Prochaines dates en France :
– Festival Les Artefacts au Zénith de Strasbourg (67), 26/04
– Espace Michel Berge de Sannois (95), 08/06
– Festival Rockorama à Toulon (83), 14/06

Marine Chaudron